Scientologie - Le Bureau des Affaires nationales à Washington organise un concert sous le signe de la fraternité

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

L’Inde et l’Afrique se rejoignent dans un œcuménisme spirituel et des valeurs communes

Représentants de la communauté diplomatique, dont Ibrahim Rasool, ambassadeur d’Afrique du Sud aux Etats-Unis, personnalités officielles et responsables d’associations ont assisté à une soirée musicale dédiée aux droits de l’homme le 13 septembre dernier au Bureau des affaires nationales de l’Eglise de Scientologie de Washington. Le concert était donné par le groupe Gondwana Dawn, dont la musique reflète sa confiance inébranlable en la fraternité humaine.

Le Gondwana, c’est l’Afrique et l’Inde, unies en un seul continent pendant des centaines de millions d’années jusqu’à leur séparation au jurassique, il y a quelque deux cent millions d’années.

La musique de ce groupe est un mélange de chants indiens et africains, de danses et de rythmes appartenant à la riche tradition de la spiritualité africaine et des croyances sacrées de l’Inde. Ce projet réunit l’art de Robin Hogarth, deux fois lauréat d’un Grammy Award, et la voix du vocaliste classique indien de réputation internationale, Padmashree Sumitra Guaha.

L’ambassadeur Rasool a décrit ce mélange musical unique comme étant « basé sur les valeurs, les droits de l’homme et l’humanité … C’est dans la variété, dans la diversité, que nous affirmons nos identités individuelles. »

L’idée de Gondwana Dawn est née en 2011, quand Hogarth a organisé une série d’ateliers musicaux dans les écoles sud-africaines pour découvrir les enfants particulièrement doués. Plus de 350 enfants ont été auditionnés et 8 ont été sélectionnés pour participer à un projet interculturel soutenu par le Peermont School Support Programme, une action destinée à créer des centres d’excellence dans sept lycées de la province du Gauteng. Les enfants, dont beaucoup n’avaient jamais voyagé, se sont rendus avec Hogarth en Inde, où ils ont découvert la culture et la musique indiennes. Ils ont travaillé avec des musiciens classiques afin de réaliser une fusion entre musique indienne et africaine, qui a donné naissance à un album et à un concert à New Delhi.

Jesse Morrow, directeur des réformes sociales du Bureau des affaires nationales de l’Eglise de Scientologie, a accueilli les artistes et a salué un autre point commun à l’Inde et à l’Afrique : l’amour de la liberté. Il a rappelé l’engagement légendaire du Mahatma Gandhi et de Nelson Mandela pour les droits humains. Morrow a présenté un aperçu des actions parrainées par l’Eglise de Scientologie pour enseigner aux jeunes et aux adultes les droits définis par la Déclaration universelle des Droits de l’homme.

Suite à la parution de l’album Gondwana Dawn en avril 2013, Hogarth, Guaha et plusieurs jeunes chanteurs sud-africains sont actuellement en tournée aux Etats-Unis, sous l’égide du Conseil indien pour les relations culturelles.

—-

Le Bureau des affaires nationales de l’Eglise de Scientologie a ouvert ses portes le 12 septembre 2013 à Washington. Il accueille de nombreux séminaires, ateliers, réunions et conférences, ainsi que des manifestations destinées à favoriser la coopération autour de solutions aux grands problèmes sociétaux.

Contact presse : Relations publiques au 01.53.33.52.00

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »