L’héroïne détruit des vies !

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Steve Strange, chanteur du groupe pop « Visage » des années 80 et interprète du tube Fade To Grey, est décédé le jeudi 12 février à l’âge de 55 ans. Il serait mort d’une insuffisance cardiaque dans son sommeil, d’après sa maison de disque.

Dépendant à l’héroïne dès 1985, Steve Strange avait ensuite connu des problèmes de santé et d’argent.

L’héroïne est une drogue qui peut être injectée, fumée ou sniffée. Quelle que soit la façon dont le consommateur l’utilise, dès sa première prise, il pourra se sentir « planer » et avoir la sensation d’être extraverti, capable de mieux communiquer et doté de plus hautes performances sexuelles, mais pas pour longtemps.

L’héroïne crée une telle dépendance que lorsque la personne est en manque, elle doit alors faire face à de terribles douleurs. La drogue détériore le système immunitaire, laisse la personne malade, squelettique et pratiquement morte.

Voici le témoignage poignant d’Alison :

« Depuis que j’ai commencé à prendre de l’héroïne, je n’ai jamais pu m’arrêter et dès la première semaine, je suis passée du « sniff » au « shoot ». Un mois plus tard, j’étais accro et tout mon argent y passait. J’ai commencé par vendre tout ce que j’avais et finalement tout ce que ma mère possédait. En l’espace d’un an, j’avais tout perdu. J’ai vendu ma voiture, j’ai perdu mon boulot, j’ai été expulsée de la maison de ma mère, j’avais 20.000 euros de dettes sur ma carte de crédit et j’étais devenue SDF. J’ai menti, volé, escroqué. Mais j’ai aussi été violée, battue, agressée, dépouillée, arrêtée, j’ai été malade et désespérée. Je savais que personne ne pourrait survivre comme cela bien longtemps et que j’allais bientôt mourir. À choisir, la mort semblait plus agréable qu’une vie de droguée ».

En France, 46 % des utilisateurs français admis dans des centres de traitement spécialisés pour la première fois prenaient de l’héroïne. Il est urgent de réagir !

Notre devoir en tant qu’association, parents ou simple citoyen est d’informer et de faire de la prévention auprès des enfants pour éviter de tels drames !

L’association “Non à la drogue, Oui à la vie” organise donc deux distributions gratuites de livrets sur les dangers de l’héroïne et d’autres drogues courantes afin de sensibiliser la population à ce réel problème de société :

  • Le mardi 17 février 2015 de 11h à 12h à Concarneau

  • Le mardi 17 février 2015 de 16h à 17h rue Lenepveu à Angers.

Pour obtenir plus d’information sur les actions de l’association, visitez le site internet : www.nonaladrogue.org

Contact presse : Robert Galibert 06 20 51 17 57

info.drogue@gmail.com ou www.cestquoiladrogue.fr

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »