Drogue: Situation alarmante en Bretagne

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Alors que le trafic et la consommation de drogues en France constituent de véritables problèmes de sécurité et de santé publique, la situation est particulièrement inquiétante en Bretagne.

Selon un rapport de l’INPES (Institut National de Prévention et d’Education pour la Santé), la Bretagne fait partie du peloton de tête des régions où le cannabis et les drogues de la rue sont le plus consommés. Selon ce rapport, la Bretagne a un des plus hauts taux de consommations de cannabis, d’ecstasy, de champignons hallucinogènes et de cocaïne. Alors que la moyenne nationale du pourcentage de jeunes ayant expérimenté le cannabis est de 45%, la Bretagne a le taux le plus élevé de France avec plus de 56% , soit plus d’un jeune sur deux.
L’association « Non à la Drogue, Oui à la Vie » alerte les autorités de la région sur cette situation.

Alors qu’une proposition de loi autorisant l’usage contrôlé du cannabis est actuellement en pourparlers au Sénat (la prochaine séance plénière ayant lieu le 2 avril 2015) et que de nombreux faits divers causés par les drogues sont relatés tous les jours dans la presse, le sujet est d’actualité.

Au vu de cette consommation inquiétante en Bretagne, ce sont des milliers de bretons qui deviennent chaque jour un peu plus dépendants d’une drogue aux effets dangereux et parfois irréversibles, mettant ainsi en péril leur vie et celles de leur entourage.

Sur le terrain depuis plus de 23 ans en France, les membres de l’association sont bien conscients que cette consommation est un véritable problème :

- de santé publique, (qui impacte également les générations futures),

- de sécurité publique, (sécurité routière, accidents, criminalité et même terrorisme),

- de société, car nous construisons aujourd’hui la société dans laquelle vivront nos enfants demain.

Fort de cette expérience, nous sommes certains que la seule et unique solution est l’éducation sur le sujet.

L’association affirme qu’il est de notre responsabilité à tous d’informer efficacement les enfants, dès leur plus jeune âge, jusqu’à leur entrée dans la vie professionnelle. Sans même parler de légalisation ou de répression, les seuls résultats se mesurent grâce à la prévention.

Un individu, qu’il soit jeune ou adulte, est le seul à même de décider de son avenir. Afin de faire des choix, et surtout les bons choix, il doit être informé des dangers qu’il encourt.

Le philosophe Paul Valéry a dit un jour :
«  L’éducation ne se borne pas à l’enfance et à l’adolescence. L’enseignement ne se limite pas à l’école. Toute la vie, notre milieu est notre éducation, et un éducateur à la fois sévère et dangereux. »

L’association compte alerter les autorités de la région pour les inciter à multiplier les actions de prévention.

Pour tout renseignement ou demande d’interview, contactez la Porte-parole de l’association, Catherine Cros, au 06 63 78 72 44.

Catherine Cros
Secrétaire “Non à la drogue, Oui à la vie”

Site : http://fr.drugfreeworld.org/
Ligne directe : 06 63 78 72 44

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »