Bretagne: Insécurité du quartier Kercado à Vannes due aux trafics de drogues

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

La région de Bretagne est en effet particulièrement en pointe dans la consommation de drogues, mais aussi d’alcool. Du traditionnel « apéro » au « bedo du soir », ils sont nombreux , notamment au sein de la jeunesse, qui s’y adonnent, avant de devenir, pour certains, dépendants, avec toutes les conséquences sociales, économiques, sanitaires, et même judiciaires que cela peut avoir.

En 2010, 28% des Bretons (24% dans les Pays de la Loire) déclaraient avoir connu au moins une ivresse parmi les 15-75 ans, et ils étaient 56% chez les 15-30 ans, faisant de la région la 1ère de France dans ce domaine. (source INPES). En 2015 nous pouvons constater que rien est réglé et que la situation s’est dégradée dans certains quartiers comme par exemple à Kercado ( quartier de Vannes) où les habitants et les commerçants manifestent et protestent contre les problèmes du quartiers dus au traffic de drogues.Ils se sentent en totale insécurité et s’est un appel à l’aide.

Au vu de cette consommation inquiétante en Bretagne, ce sont des milliers de bretons qui deviennent chaque jour un peu plus dépendants d’une drogue aux effets dangereux et parfois irréversibles, mettant ainsi en péril leur vie et celles de leur entourage.

Les témoignages d’anciens drogués ont une similitude ils expriment le fait que :

“On commence de « façon festive » mais cela devient vite une habitude que l’on prend tous les

week-end et on finit par passer à côté des choses essentielles et à devenir dépendants”

L’association Non à la drogue, Oui à la vie ” active sur le terrain, affirme qu’il est de notre responsabilité à tous d’informer efficacement les enfants, dès leur plus jeune âge, jusqu’à leur entrée dans la vie professionnelle. Sans même parler de légalisation ou de répression, les seuls résultats se mesurent grâce à la prévention.

Un individu, qu’il soit jeune ou adulte, est le seul à même de décider de son avenir. Afin de faire des choix, et surtout les bons choix, il doit être informé des dangers qu’il encourt.

Pour tout renseignement ou demande d’interview, contactez la Porte-parole de l’association, Catherine Cros, au 06 63 78 72 44.

Catherine Cros
Secrétaire “Non à la drogue, Oui à la vie”

Site : http://fr.drugfreeworld.org/
Ligne directe : 06 63 78 72 44

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »