Le cannabis peut mener à la mort

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:


A Heiden en Suisse, janvier 2017, un homme de 33 ans tire sur deux policiers venus perquisitionner son hangar dans lequel il cultivait du cannabis. Le résultat final est un suicide après une courte poursuite. Ce jeune homme, apparemment très mal en point, a détruit sa vie en plus de blesser des personnes innocentes.

Aussi longtemps que la drogue dévastera la population, les bénévoles de l’association Non à la drogue, Oui à la vie continueront leurs interventions sur le terrain.
Durant l’année 2016, l’association a sensibilisé près de 490.000 personnes sur les méfaits du cannabis, de l’alcool et de nombreuses autres drogues couramment consommées en France.

Le rapport The legalization of marijuana in Colorado - The impact a été créé spécialement sur le cannabis pour l’état du Colorado. Ce rapport souligne nettement les effets et les risques sur la santé et particulièrement sur les mauvaises statistiques de cette substance : le danger au volant, l’augmentation d’ingestions accidentelles par les enfants, l’augmentation du nombre de crimes à Denver entre autres. De plus, en janvier 2016, on comptait 424 coffee-shops pour seulement 202 enseignes Mac Donald’s et le nombre d’hospitalisations liées à la marijuana a presque doublé en 4 ans puisqu’il est passé de 6305 en 2011 à 11439 en 2014.
Les dealers motivés par le profit disent n’importe quoi pour que les jeunes achètent leurs drogues. Ils vous diront qu’en prenant de l’herbe, vous n’aurez pas besoin de prendre des drogues plus dures et que c’est moins nocif que la cigarette, que c’est sans conséquence, qu’un petit joint de temps en temps ça ne fait pas de mal et bien d’autres choses.
Des témoignages d’anciens dealers ont admis qu’ils considéraient leurs acheteurs comme des « pions sur un échiquier ».
Voici un témoignage d’une personne qui a consommé du cannabis : « On m’a donné mon premier joint dans la cour de l’école. Maintenant, je suis accro à l’héroïne, et je viens de finir mon 8e sevrage. » C.
La solution la mieux adaptée et jamais réellement mise en pratique reste la prévention dans toutes les classes sociales. Il est démontré qu’un enfant bien informé, dans 80% des cas, n’en prendra jamais.
L’association Non à la drogue, Oui à la vie a été créée en 1991 et elle a pour unique objectif, la prévention. Elle donne des livrets d’information gratuits qui permettent à chacun de connaître les effets des drogues les plus courantes. Des kits pédagogiques existent également, pour toute personne ou enseignant qui souhaiterait aborder le sujet autour d’eux sur toute la France.
Pour plus d’information, rendez-vous sur le site : www.nonaladrogue.org
Ou contactez la présidente, Catherine Cros : 0663787244 - nonaladrogueouialaviefrance@gmail.com
Ml

Catherine
06 63 78 72 44
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »