Liberté de religion, conférence organisée par l’Eglise de Scientologie à Milan.

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Andrea Maori, auteur de recherches liées à la suppression de la liberté religieuse en Italie, après la Seconde Guerre mondiale a été l’invité d’honneur.

Pour célébrer la semaine mondiale de la cordialité interreligieuse et dans l’esprit de cette fraternité, l’Eglise de Scientologie de Milan a mis en avant le travail d’Andrea Maori documentant l’histoire des droits de l’Homme et de la liberté religieuse en Italie.

Une coopération entre les religions et les organisations non gouvernementales a été établie pour faire avancer les droits civils et le respect de la Constitution de la république italienne.

L’intervention de M. Maori s’est basée sur son livre Interdit de prier, Histoires de l’intolérance religieuse dans la république italienne, un traité sur la discrimination et les abus subis par les minorités religieuses en Italie, de la fin de la Seconde Guerre mondiale jusqu’au début du millénaire.

À la fin de la Seconde Guerre mondiale, la nouvelle Constitution de la république italienne garantissait la liberté de religion et de croyance à toute minorité religieuse. Dispositions largement ignorées par la suite. L’état d’esprit et l’orientation juridique de l’ancien régime fasciste ayant déteint, la relation entre l’église et l’état a toujours été de veille jusqu’au milieu des années 80. Aujourd’hui encore, quelques vestiges subsistent d’après M. Maori.

Il a déclaré : « En Italie, la liberté religieuse est largement tolérée, mais nous sommes enclins à des restrictions et des attitudes discriminatoires à l’égard des minorités. Actuellement bloquée au Parlement, il est donc nécessaire d’adopter cette loi qui protège spécifiquement toutes les expressions de la religiosité. Cette loi protégerait la liberté de pensée et de conscience de nombreuses associations, groupes et mouvements”.

A ce programme participait également l’avocat Fabrizio d’Agostini de la Cour de Turin. Ayant étudié la philosophie du droit sous l’égide du prof. Norberto Bobbio, il est bien connu pour avoir défendu avec succès la liberté de religion en Italie.

Parmi les nombreux invités, on comptait les représentants d’autres communautés religieuses, Signora Harmanjot Kaur de la communauté Sikh et M. El Sayed Mahmoud, Directeur de l’Association Ffayr de la Communauté islamique de Milan, qui ont souligné la place importante du dialogue interreligieux pour une société meilleure favorisant la compréhension et la coopération.

Pour plus d’informations : scientologyreligion.org

Contact presse: 05.53.33.52.09

Cliquez ici pour vous désinscrire

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »