DROGUE: LE CANNABIS TUE LENTEMENT

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Les bénévoles de l’association Non à la drogue, Oui à la vie ont distribué des livrets d’information sur les dangers des drogues la région de l ‘Ouest cette semaine. Chaque semaine, ils s’activent et distribuent des milliers de livrets pour faire connaître la vérité sur la drogue.

Une récente étude menée par des chercheurs américains de l’Université de Géorgie et publiée dans le journal européen de prévention cardiaque révèle que le cannabis serait responsable d’un risque accru d’hypertension. Des problèmes rénaux et des attaques cardiaques pourraient ainsi survenir. De plus, les consommateurs réguliers auraient trois fois plus de risques de mourir d’une hypertension.

Les médecins ont réalisé cette étude sur plus de 1200 personnes âgées de plus de 20 ans qui fumaient du cannabis depuis douze ans en moyenne. L’étude a révélé que plus ces personnes consommaient du cannabis, plus elles étaient sujettes à de l’hypertension.

En plus de l’hypertension, des problèmes rénaux et cardiaques, le cannabis a des effets cancérigènes au niveau de la gorge, de l’appareil respiratoire et des testicules. Le cannabis peut également engendrer des problèmes vasculaires, des AVC, des perturbations lors d’une grossesse voire des malformations fœtales, une immunodépression, des lésions au cerveau parfois irréversibles, des modifications génétiques, des hallucinations, des problèmes de mémoire (maladie d’Alzheimer en autre), la désinhibition, des délires ou paranoïa, un changement de personnalité, etc..

Le cannabis n’est pas une drogue douce, c’est une drogue qui pénètre dans l’organisme, agit longtemps à faibles doses et produit des effets encore plus destructeurs chez les jeunes.

Malgré la menace que représente cette drogue, de plus en plus de jeunes s’essaient à la fumette, et ce, de plus en plus tôt. Les jeunes fumeurs ignorent ses effets nocifs tant physiquement que psychologiquement.

Les jeunes doivent être informés honnêtement, ainsi ils pourront décider en toute connaissance de cause s’ils veulent en consommer ou non. La solution la mieux adaptée et jamais réellement mise en place est donc la prévention à grande échelle. Il est démontré qu’un enfant bien informé ne prendra jamais de drogue dans 80% des cas.

L’objectif de l’association Non à la drogue, Oui à la vie étant la prévention, elle donne des livrets gratuits qui permettent à chacun de connaître les effets des drogues les plus courantes. Des kits pédagogiques existent également pour tout éducateur qui souhaiterait aborder le sujet.

Contact :

Catherine Cros, Présidente

06 63 78 72 44

www.nonaladrogue.org

nonaladrogueouialaviefrance@gmail.com

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »