Hongrie: Les Scientologues veulent la liberté de leur religion

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Les paroissiens de l’Église de Scientologie, leurs amis et sympathisants ont défilé dans les rues de la capitale hongroise fin janvier pour protester contre les actions antireligieuses et discriminatoires du gouvernement hongrois.

Des scientologues de nombreux pays ont déjà défilé à Budapest il y a quelques semaines pour attirer l’attention sur ce qu’ils ont décrit comme un traitement sectaire et réactionnaire des religions. Cette troisième manifestation en faveur de la liberté religieuse a accueilli de très nombreux participants et leur marche a été la plus longue - plus de 6 kilomètres.

Ils ne sont pas les seuls à souligner les problèmes en Hongrie. Un rapport récent du prestigieux groupe de réflexion non-gouvernemental Freedom House, par exemple, a révélé que la Hongrie est devenue la démocratie la plus faible de tous les pays de l’Union européenne, la décrivant comme une nation « glissant dans un régime autoritaire ».

Le rapport de Freedom House « Liberté dans le monde en 2018, Démocratie en crise » a évalué l’état de la liberté dans 195 pays et 14 territoires au cours de l’année civile 2017. Chaque pays et territoire a été noté entre 0 et 4 en fonction de 25 indicateurs distincts, avec un résultat agrégé pouvant aller jusqu’à 100. Ces résultats ont été utilisés pour déterminer le statut des droits politiques et des libertés civiles des différentes nations. Sur la base des données de 2017, le résultat de la Hongrie est de 72 points, le plus bas parmi les 28 nations de l’Union européenne.

Dans ce contexte, les scientologues, qui condamnent depuis longtemps les violations des droits de l’homme, ont demandé au gouvernement hongrois de rester fidèle aux traditions et aux principes de liberté et de démocratie de la nation.

La manifestation a commencé par un discours de l’actrice scientologue hongroise Timea Vojtilla qui a ensuite présenté l’acteur Jeff Pomerantz, scientologue de longue date et défenseur des droits de l’homme, venu des Etats-Unis pour la deuxième fois soutenir les marcheurs. Le porte-parole de l’Église, Attila Miklovich, a réitéré le but pacifique et humanitaire de la manifestation. Après un moment de recueillement devant le musée de la ‘Maison de la Terreur’, les manifestants ont continué leur marche vers la place des Héros, où les journalistes de la télévision nationale M1 ont filmé leur arrivée.

Timea Vojtilla a conclu la marche avec la lecture du Credo de l’Église de Scientologie, qui affirme que « Nous de l’Église croyons : Que tous les hommes, quelle que soit leur race, couleur de peau ou croyance ont été créés avec des droits égaux ; Que tous les hommes ont des droits inaliénables à pratiquer leur propre religion… »

Contacte presse :

Relations publiques

01.53.33.52.09

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »