CCDH met en garde l’état de Mexico contre les abus psychiatriques

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

La Commission des citoyens pour les droits de l’Homme a installé son exposition « La psychiatrie : une industrie de la mort » dans la capitale de l’Etat de Mexico.

La Commission citoyenne pour les droits de l’Homme (CCDH) a présenté son exposition percutante « La psychiatrie : une industrie de la mort » à Toluca, capitale de l’État de Mexico. Son objectif est d’alerter les habitants sur les traitements psychiatriques expérimentaux et les dommages qu’ils causent. Ces traitements comprennent notamment la pratique controversée qui consiste à étiqueter un comportement normal comme « trouble » et ainsi administrer aux enfants et adolescents des médicaments psychiatriques bien que nombre de ces médicaments aient des avertissements « encadrés de noir ».

L’exposition a été inaugurée par le maire de Toluca qui a encouragé ses électeurs à en savoir plus sur ces pratiques psychiatriques et d’autres également, afin de se protéger et de protéger leurs familles. Étaient également présents l’évêque de la ville et le Commissaire aux droits de l’Homme de l’État.

L’exposition éduque, informe et conseille les législateurs, les membres de la profession médicale, les défenseurs des droits de l’homme et le grand public. Elle aide les gens à prendre des mesures pour dénoncer et poursuivre les escroqueries et autres crimes commis par la profession psychiatrique et à provoquer ainsi les réformes nécessaires.

Les photos uniques, les documentaires et les exposés multimédias donnent un aperçu saisissant de l’histoire et de l’état actuel de la psychiatrie. Cela comprend des affichages graphiques de la psychochirurgie, des contraintes forcées et des traitements psychiatriques sadiques tels que les électrochocs à haute tension et la lobotomie frontale avec un pic à glace.

La CCDH est un comité de surveillance caritatif de la santé mentale fondé en 1969 par l’Église de Scientologie et le professeur de psychiatrie Thomas Szasz. Cet organisme est dédié à l’éradication de la maltraitance psychiatrique et à la protection des patients.

pour tous renseignements

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »