Beaubourg: l’équipe des misnistres volontaires propose des solutions pour une société moins stressée.

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

La souffrance au travail, un drame quotidien pour des centaines de milliers d’employés dans la région parisienne, est le sujet le plus discuté ce samedi après-midi aux alentours de Beaubourg, sous la tente des ministres bénévoles de la Scientologie.

Ce samedi 27 octobre, les tentes jaunes des ministres bénévoles ont été installées à proximité du centre Georges Pompidou (Beaubourg), comme elles l’ont été à plusieurs reprises depuis ce printemps.

Les panneaux exposés sous cette tente recouvrent des solutions sur les sujets des problèmes rencontrés au travail, des relations interpersonnelles, des difficultés scolaires et d’apprentissage, de l’éducation des enfants pour des parents perdus, de la résolution des conflits entre bandes, et bien d’autres sujets d’actualité.

Les problèmes du travail, un petit livret exposant comment reprendre le dessus et ne pas se laisser submerger par les difficultés dans le cadre professionnel, a été le plus distribué.

Bravant le froid, l’équipe aux tee-shirts jaunes a accueilli et renseigné 200 personnes, affichant clairement le message « On peut y faire quelque chose ». De nombreux livrets dédiés à l’un ou l’autre des problèmes rencontrés dans la vie ont été offerts à des passants demandeurs. Ils pourront ainsi y trouver de l’aide et des réponses.

Le responsable de l’association, heureux de voir combien le public apprécie ces actions citoyennes, a déclaré : « Nous avons la volonté et des outils pour agir dans nos quartiers et auprès de notre entourage. Une grande majorité des citoyens souhaite contribuer à une meilleure société et nous les soutenons. »

Le programme des ministres bénévoles a été lancé il y a plus de 30 ans, en réponse à une demande du fondateur de la Scientologie, L. Ron Hubbard, qui a dit : « Si un individu n’aime pas le crime, la cruauté, l’injustice et la violence de cette société, il peut y faire quelque chose. Il peut devenir un ministre bénévole et aider à civiliser cette société en y instillant confiance, décence, honnêteté et tolérance. »

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »