Les jeunes Gambiens sensibilisés aux droits de l’Homme avec une mise en pratique

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

Comment sensibiliser les jeunes aux droits de l’Homme en tant que futurs dirigeants gambiens.

« Faire des droits de l’Homme une réalité pour tous en Gambie », telle a été la devise d’un camp de jeunes qui s’est tenu durant 5 jours à la direction régionale de l’agriculture de la ville de Basse, dans l’est du pays.

Ce camp a été organisé par l’association de défense des droits de l’homme Beakanyang (un mot mandingue signifiant “égalité des chances pour tous”). Les 40 jeunes hommes et femmes qui y ont participé ont été exposés à des défis sociaux, comme par exemple le changement climatique, les mariages d’enfants, la toxicomanie, les mutilations génitales féminines, les questions de migration et la corruption. Ils ont également été initiés à l’entreprenariat et aux TIC (technologies de l’information et de la communication), l’application des technologies de l’information et de la communication au développement social, économique et politique, et en particulier pour aider les personnes et communautés pauvres et marginalisées. Ils ont compris l’importance du leadership et de l’intégrité dans la résolution de ces problèmes.

L’objectif principal du camp fut d’enseigner aux jeunes leurs droits et comment ces droits peuvent ajouter de la valeur à leur vie.

« Nous travaillons pour créer une société inclusive où tous les jeunes seront engagés, informés et inspirés pour relever le défi de participer activement au développement national », a déclaré un porte-parole du groupe.

Selon un récent sondage Gallup, près de trois résidents gambiens sur quatre approuvent le leadership du nouveau président et sont confiants dans le processus électoral qui a mis fin à 22 ans de règne dictatorial de l’ancien président. Mais le pays est confronté à d’importants défis : pour plus de six gambiens sur dix, il y a eu des périodes au cours de l’année écoulée où ils n’avaient pas les moyens de se nourrir et 54 % des périodes où ils n’avaient pas les moyens de se loger.

L’objectif de Beakanyang est de renforcer le leadership en sensibilisant les jeunes à ce qu’ils assument la responsabilité de créer un monde dans lequel ces droits peuvent être appliqués par tous, conformément à l’article 29 de la Déclaration universelle des droits de l’Homme. Cette association travaille avec l’association internationale des Jeunes pour les droits de l’Homme dont les matériaux constituent l’épine dorsale de leur initiative d’éducation aux droits.

Les scientologues soutiennent le programme des Jeunes pour les droits de l’Homme, la plus grande campagne non gouvernementale d’éducation aux droits au monde, qui touche 195 pays dans 27 langues. Le fondateur de la Scientologie, L. Ron Hubbard, déclarait : « Il est vital que tous les hommes réfléchis demandent instamment à leurs gouvernements d’entreprendre des réformes profondes dans le domaine des droits de l’Homme. »

https://www.scientologynews.org/press-releases/the-gambia-youth-gain-practical-experience-with-human-rights.htmlL

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »